<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/5">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/6">Juin&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="3">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td><td>3</td><td>4</td></tr> <tr><td>5</td><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td><td>10</td><td>11</td></tr> <tr><td>12</td><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td><td>17</td><td>18</td></tr> <tr><td>19</td><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td><td>24</td><td>25</td></tr> <tr><td>26</td><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td><td colspan="2">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e106411'></a>

«Les leçons politiques d'un sondage»

Par Delugio :: vendredi 17 novembre 2006 à 9:26 :: Articles de presse



Le Courrier d’Abidjan — jeudi 16 novembre 2006 —
http://www.lecourrierdabidjan.info/page_article.php?id=15788 :

par
Saint Claver Oula et Sylvie Kouamé :

«Popularité – Les médias proches de l'opposition ont raison de tenter de diluer l'impact du sondage sur la "confiance" que les Ivoiriens attribuent aux hommes politiques. Les résultats de l'étude dont nous publions ici dans son intégralité pour le thème qui nous intéresse, sont accablants pour les leaders du RHDP. Surtout Henri Konan Bédié. Analyse.

Un sondage qui allait montrer à l’opinion l’impopularité du président Laurent Gbagbo et lui rabattre le caquet. C’est en tout cas à cet objectif que le représentant des Nations unies en Côte d’Ivoire, le diplomate suédois Pierre Schori, voulait parvenir. Dans une période – le sondage a eu lieu du 14 au 24 juillet 2006 – où l'échec de la résolution 1633 et du premier "mandat" de Charles Konan Banny devenait évident. Mais tel est pris qui croyait prendre ! Le sondage montre plutôt que l'acharnement international contre Gbagbo va à l'encontre des équations majoritaires en Côte d'Ivoire. Et que tenter de le démettre serait non seulement illégitime, mais lourd de dangers.
Dans son communiqué, après la publication, en début de semaine, du sondage émanant de ses services, l’Onuci révèle qu’elle effectue régulièrement des sondages pour mieux connaître les besoins des populations ivoiriennes et affiner son action sur le terrain dans la mise en œuvre de son mandat. Elle note par ailleurs que le travail a été fait sur la base d’un questionnaire en vingt cinq points portant sur des thèmes aussi variés que la perception du processus de paix, l’image de la mission, le rôle de la radio Onuci-FM, la personnalité bénéficiant du respect des personnes sondées, etc. Poursuivant, l’opération des Nations unies, après la médiatisation du sondage relatif à la personnalité bénéficiant du respect des personnes sondées, a cru bon se justifier en disant que ce sondage "n’a non plus aucune arrière-pensée politique et ne saurait être vu comme un sondage électoral. Son objectif est de connaître les attentes des populations pour lesquelles l’Onuci a été déployée pour faciliter la sortie de crise."

Déduction

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’opération des Nations unies en Côte d’Ivoire a fait effectuer un sondage dans la période du 14 au 24 juillet 2006 comme elle en a l’habitude depuis sa présence sur le sol ivoirien. Et que ce sondage (qui a pris en compte 50% d’hommes et 50% de femmes) n’était ni un songe ni un montage du bloc républicain. Les résultats existent bel et bien, qui «ne sont pas destinés au grand public et n’ont aucun caractère secret».
Selon l’hebdomadaire français L’Express qui a ébruité l’information, «à New York, on juge cette fuite embarrassante. D’abord parce que l’Onuci n’a pas vocation, dans un contexte électrique, à se livrer à ce genre de sondage. Ensuite parce qu’elle intervient au moment de l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 1721, qui prolonge d’un an le mandat de Gbagbo tout en élargissant les pouvoirs du Premier ministre, Konan Banny, poulain de la communauté internationale». L’Express, qui a eu accès aux résultats de ce sondage avait révélé que le président Laurent Gbagbo «recueille 39,3%, soit une progression de plus 10 points par rapport à l’étude précédente menée en avril. A l’inverse, tous ses rivaux reculent. Gbagbo distance l’opposant nordiste Alassane Dramane Ouattara, alias Ado, qui perd 10 points, passant de 19,4 à 9,4%, le Premier ministre Charles Konan Banny, (7% contre 8,2% au printemps), et l’ancien président Henri Konan Bédié (4,7% au lieu de 8,1%)».
L’Onuci a fait un travail scientifique (voir fac-similé) et les résultats qui ont porté sur la tranche d’âge (18-24 ans, 25-34 ans, 35-44 ans, 45-54 et 55 et +), les régions de la Côte d’Ivoire (Abidjan, Sud-est, Nord-est, Sud-ouest, Nord-ouest) et la religion (chrétien, musulman, animiste et autres) ne peuvent être passés sous silence car ils interpellent l’opinion sur le poids de chaque leader dans la crise politico-militaire dans laquelle sombre la Côte d’Ivoire.

Analyse

Le dernier sondage de l’Onuci, comme les autres sondages précédents, finit de convaincre que le président Gbagbo est un phénomène ivoirien total. A part le nord-ouest où les forces rebelles et leurs parrains l’ont diabolisé, il a des points d'appui dans toutes les régions de son pays. Il est plébiscité par toutes les classes d'age.
La tendance indépendantiste qu’il représente est plus forte chez les jeunes. Plus on est jeune, plus on a pour référentiel Laurent Gbagbo... ou Mamadou Koulibaly.
Bédié, a l'inverse, apparaît comme un homme du passé, bien trop faible chez les jeunes et qui ne dépasse l’actuel président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly que chez les 45 ans et plus. Le mythe selon lequel Alassane Dramane Ouattara domine l'opinion musulmane est brisé. Certes, il a son plus fort pourcentage auprès de cette population, mais Gbagbo le bat et ne peut que progresser, avec les frustrations et les déceptions occasionnées par la rébellion, et les différents ralliements au bloc républicain ces derniers mois. Le RHDP profite donc à Alassane Dramane Ouattara. Celui-ci distancie largement son allié contre le président Laurent Gbagbo, et peut se poser en chef de l'opposition.
»






 

<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=106411</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='106411'> <input type='hidden' name='titre' value='«Les leçons politiques d&#39;un sondage»'> <input type='hidden' name='IP' value='54.161.74.104'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='C7/=).90C' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog