<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/6">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/7">Juillet&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="5">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td></tr> <tr><td>3</td><td>4</td><td>5</td><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td></tr> <tr><td>10</td><td>11</td><td>12</td><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td></tr> <tr><td>17</td><td>18</td><td>19</td><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td></tr> <tr><td>24</td><td>25</td><td>26</td><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td></tr> <tr><td>31</td><td colspan="6">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e140020'></a>

«Élections présidentielles françaises. Les raisons d’une absence de l’Afrique dans les débats»

Par Delugio :: lundi 29 janvier 2007 à 8:36 :: Articles de presse




San Finna
— Hebdomadaire burkinabè paraissant le Lundi — N°398 du 29 Janvier au 04 Février 2007 —
http://www.sanfinna.com/UMP.htm

par Victory Toussaint :

«
Pour faire comprendre les raisons qui expliquent que l’Afrique soit évacuée du débat des présidentielles françaises, on recourt généralement aux justifications suivantes.

Le continent ne pèse même pas 2 % dans le commerce mondial. C’est lapidaire ! Ca rappelle que les Etats n’ont que des intérêts, que les grandes puissances n’ont d’égards que pour ce qui compte en termes de capacités économiques, militaires, stratégiques, médiatiques…

En France, on ne peut pas dire que les USA, la Chine, soient absentes du débat ; c’est justement parce que l’un et l’autre pays sont des puissances économiques, militaires.. , avec lesquels il faut compter.

D’autres vous diront de ne vraiment pas trop en exiger aux Français plutôt ignorants des réalités géographiques sinon ethnocentristes. Demandez-leur où se trouve le Wyoming, qu’est-ce que le Drakensberg ou tout simplement où se trouve la Guinée à une émission comme Questions pour un champion, et vous serez ébahi par les réponses qui y seront données !

D’autres encore soutiennent que le black out sur l’Afrique s’explique par le fait que, contrairement à des pays comme les USA, la politique extérieure n’a jamais été la tasse de thé des Français et joué de façon déterminante sur le scrutin.
Enfin, il y en a qui expliquent que la campagne n’est pas encore commencée et qu’il n’est pas sûr que, lorsqu’elle battra son plein, on n’en viendra pas à parler de l’Afrique.

Tout ça, c’est bien possible mais il est en tout cas d’autres raisons qui, a contrario, auraient pu susciter plus d’intérêt pour le continent dans le débat français.

Elles tiennent d’abord à la morale. La France se présente comme la défenderesse principale de l’Afrique, des « Sans culottes » du monde. Elle le clame dans toutes les rencontres avec des propositions de programmes d’aide à l’appui. Ses candidats devraient en assumer la responsabilité devant les électeurs pour ne pas donner le sentiment que ce rôle n’est revendiqué que pour des considérations de géostratégie et d’édification de sa puissance diplomatique.

Mais il y a surtout des raisons qui tiennent à la transparence à laquelle les électeurs français ont droit pour ne pas dire à l’injustice que cause par moment aux pays africains la politique africaine de la France et qui gagneraient à être confessées à l’opinion publique. Et là on ouvre ces dossiers plutôt délicats de la Françafrique. Il suffit de s’y plonger et d’ouvrir la page du Gabon, du Tchad, du Congo…, du Burkina Faso ou de la Côte d’Ivoire… pour voir que si les Français en étaient informés par le menu, ils sanctionneraient tous ceux qui donnent une si piètre image de leur pays au monde. Et c’est pourquoi, Gauche et Droite, qui ont des responsabilités à assumer sur ce point, sont muets comme des carpes.

L’argument du peu de poids de l’Afrique n’est certainement pas convaincant car on sait que sans l’Afrique, quoi que les candidats en disent, la France ne serait pas tout à fait ce qu’elle est. Celui du peu d’influence de la politique étrangère dans le débat français n’est pas davantage sérieux quand on voit l’application des candidats à courir le monde entier jusqu’à visiter l’Afrique pour les besoins de la bataille électorale à venir.

Mais parler de l’Afrique ne fait pas que gêner les partis politiques traditionnels ; cela pourrait aussi à leur goût gêner les intérêts de la France. C’est bien pour cela par exemple que l’on ne parlera pas de l’OMC, donc des subventions, et qu’on fait des pieds et des mains pour ne pas que les négociations sur l’OMC se tiennent à due date. Le Monde du 23/01/2007, dans un article intitulé «
La France bloque la relance des négociations à l’OMC », s’en explique : « En pleine campagne électorale, la France fait tout, contre l’avis de la présidence allemande de l’Union européenne, pour dissuader Peter Mandelson, le commissaire européen au commerce, d’aller de l’avant dans les négociations de libéralisation des échanges au sein de l’OMC ». Et au journal de poursuivre : «A moins de trois mois de l’élection présidentielle, il n’est pas question pour les responsables français de baisser la garde. Les candidats restent très prudents en matière de réforme de la politique agricole commune alors qu’un accord à l’OMC pourrait conduire à une nouvelle réforme en profondeur de celle-ci ».

Il n’est pas question pour les candidats, on l’aura compris, de devoir s’exposer à soutenir les pays africains dans leurs demandes de suppression des subventions au risque de se faire sanctionner électoralement.

Si une chose, peut-être, peut apporter des évolutions et donner une place à l’Afrique dans les préoccupations françaises, c’est que la société civile, qui s’organise actuellement en contre-pouvoir pour obtenir une refonte de la politique africaine de la France, gagne en puissance. La voie est toute tracée avec le Centre de recherche et d’information pour le développement CRID, Collectif de 54 associations françaises de solidarité internationale (dont la célèbre association SURVIE créée par François Xavier Vershave qui a combattu jusqu’à sa mort la Françafrique) qui a justement choisi la période électorale en France pour exiger une politique responsable et transparente de la France en Afrique. Ce qu’il demande, c’est que les candidats (es) s’engagent :

« • en faveur d’une politique de coopération avec l’Afrique respectant :
- l’état de droit et les aspirations démocratiques,
- les droits économiques, sociaux et culturels des peuples,
- de la souveraineté économique, politique et militaire des États reconnus par leur population,
- les dynamiques régionales et continentales africaines ;

• en faveur d’un contrôle parlementaire et citoyen de la politique française en Afrique afin qu’elle ne puisse plus être confisquée par une minorité d’acteurs politiques et économiques. Nous demandons que soit mise en place une commission parlementaire chargée de réaliser un bilan des politiques françaises en Afrique en auditionnant experts, responsables politiques, économiques et associatifs ;

• pour que la France défende plus activement les intérêts africains au sein des institutions internationales».

 

Si face à cette initiative heureuse, les leaders africains travaillent à promouvoir l’émergence d’un lobby black en France qui s’investisse sérieusement dans la défense des intérêts du continent, comme l’a recommandé l’UNDD, cela pourrait, comme on le dit, faire bouger les lignes.

Mais nous sommes à l’orée de la campagne ; attendons son terme pour voir si ces frémissements et ces souhaits seront ou non couronnés de succès.»




<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=140020</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='140020'> <input type='hidden' name='titre' value='«Élections présidentielles françaises. Les raisons d’une absence de l’Afrique dans les débats»'> <input type='hidden' name='IP' value='54.162.138.175'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D.'?$,?,I' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog