<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/4">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/5">Mai&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td>1</td><td>2</td><td>3</td><td>4</td><td>5</td><td>6</td><td>7</td></tr> <tr><td>8</td><td>9</td><td>10</td><td>11</td><td>12</td><td>13</td><td>14</td></tr> <tr><td>15</td><td>16</td><td>17</td><td>18</td><td>19</td><td>20</td><td>21</td></tr> <tr><td>22</td><td>23</td><td>24</td><td>25</td><td>26</td><td>27</td><td>28</td></tr> <tr><td>29</td><td>30</td><td>31</td><td colspan="4">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e202737'></a>

Le Président Sarkozy interpelle l'Afrique... et réciproquement

Par Delugio :: samedi 26 mai 2007 à 16:43 :: Articles de presse




Lu dans Le Courrier d’Abidjan — Parution No: 1009 du Jeudi 10 Mai 2007 —
http://www.lecourrierdabidjan.info/a_la_une.asp?id=14381

par Edgar Yapo :

« Je voudrais dire à Monsieur Sarkozy…

Monsieur Sarkozy,

[...], dimanche dernier, place de la Concorde [...]

Vous avez dit, je m’en souviens : «Je veux lancer un appel à tous les Africains, un appel fraternel pour dire à l'Afrique que nous voulons l'aider; aider l'Afrique à vaincre la maladie, à vaincre la famine, à vaincre la pauvreté, à vivre en paix. Je veux leur dire que nous allons décider ensemble d'une politique d'immigration maîtrisée et d'une politique de développement».
Votre appel s’est dit fraternel et a cru devoir évoquer la «maladie», la «famine» et la «pauvreté» africaines. Votre intérêt va donc, peut-être, à cette Afrique grabataire puisque seule, celle-ci semble avoir été digne de figurer dans votre adresse solennelle. Or l’Afrique, vous le savez bien, a d’autres visages que ceux de la misère, de la famine et de la maladie. Sous ses dehors bienveillants, cette évocation paternaliste de l’Afrique, Monsieur le président, ne peut que gêner.
Il y a un accent messianique dans le discours de l’homme qui dit : «Je veux lancer un appel à tous les Africains, un appel fraternel pour dire à l'Afrique que nous voulons l'aider». Une telle parole augure des lendemains d’infantilisation et a de quoi surprendre, venant de celui qui a pu affirmer «l’Afrique n’est pas le pré-carré, de la France».
Vous aviez semblé vous poser en homme du renouveau, traitant les pays africains comme des partenaires et non comme des sujets quand vous disiez récemment : «Je ne suis pas de ceux qui s’effrayent de l’expansion économique chinoise ou américaine en Afrique même si nous y avons une histoire, une ambition, des partenaires». Vous aviez alors semblé défendre l’idée d’une politique économique responsable de la France et de l’Union européenne, par opposition aux méthodes maffieuses d’une certaine Europe. La France, aviez-vous dit «ne doit donc plus hésiter à (…) se doter des mêmes moyens que ses partenaires dans la concurrence internationale.» Au lieu d’un tel discours fondé sur la compétitivité et la performance, à quoi avons-nous eu droit dimanche ? A une rhétorique messianiste, à une incantation néo-gaullienne pur. Autant vous le dire franchement, un tel discours me semble mystificateur et anachronique. Non pas parce que l’Afrique aurait résolu à ce jour l’équation de la maladie, de la faim ou de la pauvreté, mais parce que l’Afrique est désormais en droit de ne plus rien attendre des promesses mirobolantes de messies à suffrage.
Monsieur Sarkozy, votre discours Place de la Concorde m’oblige à vous poser les questions suivantes : A quel titre vous adressez-vous à l’ «Afrique» ? Le statut de Chef d’Etat français donne-t-il, de facto, celui d’interlocuteur d’un continent ? Une Afrique présentée de façon monochrome comme malade et affamée, peut-elle être jamais perçue comme partenaire ? Par ailleurs, comment dois-je comprendre que le 17 avril dernier vous ayez dit au sujet d’un certain chef d’Etat africain : «Je préfère rencontrer un chef d'Etat élu qu'un chef d'Etat qui se prolonge». Vous ajoutiez à la même occasion, «La solution à la situation en Côte d'Ivoire, ce sont les élections. Les Ivoiriens ont droit à des élections démocratiques, et ces élections auraient dû avoir lieu depuis longtemps». Merci à vous de savoir mieux que nous ce dont nous avons besoin. Mais je pense que ce type d’attitude interventionniste est insultant, pour nombre d’Ivoiriens et d’Africains.
Toutefois, j’aimerais moi aussi, vous lancer cet appel fraternel : en vous disant que votre combat contre l’immigration clandestine mérite d’être soutenu, voire universalisé. Je suis de ceux qui pensent qu’en France comme en Côte d’Ivoire, l’immigration clandestine n’honore personne. Et il faut en sortir.
Les Etats africains n’ont pas le droit d’être complices de ceux de nos frères qui ont décidé de vivre en fraude chez les autres. Nous devons avoir le courage d’admettre que les expulsions d’étrangers, bien qu’elles soient médiatiquement choquantes, ne le sont pas moins que l’entrée par effraction chez autrui. Nous n’avons pas le droit d’être complices d’un droit à la fraude, d’un resquillage aseptisé.
(Cela dit, cf. un exemple d'expulsion.)
Les terres traditionnelles d’immigration n’ont pas le monopole des devoirs et la meilleure façon pour nos frères d’avoir des droits chez les autres, ce serait déjà d’apprendre à respecter les règles élémentaires de la terre d’accueil : le charter, pour moi, n’est pas plus déshumanisant que les soutes et les cales par lesquels les candidats à l’immigration sauvage envahissent la terre des autres, biaisant leurs statistiques et troublant leur légitime besoin de maîtrise démographique.
En tout cas, tout espérant vous voir bientôt, je formule pour vous et pour votre famille, mes vœux de santé et salue votre sens du réalisme que nous devrions tous chercher à intégrer, au lieu d’attendre, comme certains, d’hypothétiques dividendes des relations personnalisées avec les Sarkozy. Il me semble que vous êtes précisément un contre-exemple du népotisme, un symbole de l’effacement de l’individu au profit de l’idée, du programme. Je ne suis pas du nombre de vos admirateurs et je m’attendais un peu à ce que certains de vos concitoyens contestent votre victoire. Cela ne fait pas moins de vous un président légitime. Si la contestation suffisait à vous rendre illégitime, je dirais de vous que vous êtes déjà un président qui «se prolonge». [...] »

Article en entier : http://www.lecourrierdabidjan.info/a_la_une.asp?id=14381





<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=202737</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='202737'> <input type='hidden' name='titre' value='Le Président Sarkozy interpelle l&#39;Afrique... et réciproquement'> <input type='hidden' name='IP' value='54.162.109.90'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='C7,?$,9-D' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog