<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/7">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/8">Ao&ucirc;t&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="1">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td><td>3</td><td>4</td><td>5</td><td>6</td></tr> <tr><td>7</td><td>8</td><td>9</td><td>10</td><td>11</td><td>12</td><td>13</td></tr> <tr><td>14</td><td>15</td><td>16</td><td>17</td><td>18</td><td>19</td><td>20</td></tr> <tr><td>21</td><td>22</td><td>23</td><td>24</td><td>25</td><td>26</td><td>27</td></tr> <tr><td>28</td><td>29</td><td>30</td><td>31</td><td colspan="3">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e233234'></a>

Côte d’Ivoire - France. Les choses bougent mais il ne faut pas s’emballer

Par Delugio :: vendredi 03 août 2007 à 11:42 :: Analyses & commentaires




Événements du jeudi 2 août :

1) Selon l’AFP, Sarkozy a téléphoné à Gbagbo pour le féliciter. Voilà qui est considérable, en fait de mouvement de plaques tectoniques. Apparemment fini le black-out insensé chiraquien et post-chiraquien. Cela seul est déjà remarquable : Sarkozy fait un pas, et quel pas, après la glaciation ! Cela dit, il n’est pas opportun de s’emballer. La dépêche se termine sur le rappel que le ton pontifiant n’est nullement abandonné. Rien de surprenant de la part du professeur en africanité du discours de Dakar. (La dépêche ci-dessous*.) L’homme de l’anti-repentance devra, conformément à sa propre théorie, donner des signes bien plus concrets, et notamment de ce qu’il ne s’agit pas simplement (son discours de Dakar n’était pas encourageant) de reconduire des relations néo-coloniales et paternalistes.

2)
Une interview de Gbagbo à Yamoussoukro au lendemain de «la flamme de Bouaké» est accordée pour Le Figaro (reproduit dans la presse ivoirienne par L'intelligent d'Abidjan, par Notre Voie, par Le Courrier d'Abidjan) et Le Parisien (reproduit dans la presse ivoirienne par Fraternité Matin) — interview, ou plutôt, précise Le Parisien, «conversation à bâtons rompus».

Remarquable, la façon dont est rapportée la rencontre, et ce qu’en dégagent les deux journaux parisiens. Il y apparaît nettement qu’à l’ère sarkozienne, Chirac et Villepin pourraient faire les frais de leur politique ivoirienne. Le Figaro ne nous avait pas habitués à un ton aussi critique à leur égard ! On y lit tout de même, certes sous couvert de citation : «Chirac et Villepin n'ont eu qu'une seule politique : se débarrasser de Gbagbo, explique le président de la Côte d'Ivoire. Mais aujourd'hui, ils sont partis et je suis toujours là !»

Cela dit, Adrien Jaulmes, qui écrit l’article, ne se départ pas vraiment de ses convictions et des raccourcis par lesquels il les appuie : il tient à ce que Gbagbo, alors que l’armée ivoirienne avait repoussé les rebelles jusqu’à Bouaké, ait été sauvé «in extremis» par l’armée française, qui avait alors bloqué leur poursuite à Bouaké
(cf. aussi à ce sujet l’article de Notre Voie). De même qu’il présente la crise diplomatique qui s’en est suivi comme façon de «le contraindre à partager le pouvoir avec ses adversaires» — à la trappe le gouvernement d’union qu’il avait mis en place et que la rébellion avait attaqué. De toute façon, Jaulmes en est convaincu, mais cette fois il se nuance un peu lui-même, il a été «élu dans des circonstances troublées».

Et Jaulmes d’insister sur son affirmation que le salut de Gbagbo est dû à Licorne, et de laisser penser que donc il est de mauvaise foi quand il voit l’action chiraquienne «comme autant de manifestations d'un insupportable néocolonialisme français» — action chiraquienne, ou pour être précis chiraco-villepinienne : et on ne mentionne pas Alliot-Marie, qui ne l’oublions pas, est dans le gouvernement Sarkozy. Une nouvelle ligne probable se confirme : Chirac et Villepin porteraient le chapeau du fiasco français en Côte d’Ivoire.

Bref, au milieu du patch-work habituel d’inexactitudes historiques et théoriques quelque chose de neuf se dégage. Jaulmes nous re-suggère bien la thématique de l’ivoirité, mais avec bien plus de modération qu’on ne le fit avant ; et pour en dégager enfin (relativement) Gabgbo : elle «sera selon lui réglée avec le temps».

Last but not least, on nous concède enfin que le présumé bombardement de Bouaké a pu être autre chose que ce qu’on nous a asséné avec tant d’insistance. Ici Philippe Duval, du Parisien, nuance nettement Jaulmes, qui par son extrait laisse à penser que Gbagbo reconnaît c'est par un bombardement de Sukhoï (quoiqu’opéré à son insu) que les soldats français ont été tués. Duval est convaincu lui aussi, malgré l’absence d’enquête et d'autopsie, que leur mort est bien due à un bombardement de Sukhoï, mais il n’en attribue pas l’affirmation à Gbagbo : on comprend clairement sous sa plume que cet aspect du propos de Gbagbo relève de sa part de la rhétorique.

Il est vrai que Philipe Duval nous a habitués à se spécifier dans la presse française par des efforts journalistiques sérieux quant à la Côte d’Ivoire. Cela ressort à nouveau de son compte rendu.

On semble pouvoir penser désormais, qu’à terme (dans l’après Alliot-Marie ?), la France autorise une enquête sur ce qui s’est passé à Bouaké — Chirac et Villepin étant désormais dans la ligne de mire…


* AFP :
« 
Sarkozy a félicité Laurent Gbagbo d`être allé en zone rebelle
jeudi 2 août 2007

PARIS - Nicolas Sarkozy s`est entretenu jeudi au téléphone avec Laurent Gbagbo, président de Côte d`Ivoire, qui a effectué lundi à Bouaké (centre) sa première visite dans le nord du pays contrôlé par ses anciens ennemis de la rébellion depuis 2002, a indiqué l`Elysée.

Le président "souhaitait lui exprimer sa satisfaction après la cérémonie de la Flamme de la Paix qui s`est tenue à Bouaké le 30 juillet en présence du Premier Ministre, Guillaume Soro, de Blaise Compaore, président du Burkina Faso et facilitateur de l`Accord politique de Ouagadougou, et d`autres chefs d`Etat africains", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de la présidence, David Martinon.

"Nicolas Sarkozy a appelé Laurent Gbagbo à rechercher de nouveaux progrès conduisant à des élections libres et transparentes et à la mise en œuvre complète de l`accord politique de Ouagadougou", a-t-il ajouté. »





<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=233234</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='233234'> <input type='hidden' name='titre' value='Côte d’Ivoire - France. Les choses bougent mais il ne faut pas s’emballer'> <input type='hidden' name='IP' value='54.162.111.247'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D.*6*2?+B' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog