<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/10">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/11">Novembre&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="2">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td><td>3</td><td>4</td><td>5</td></tr> <tr><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td><td>10</td><td>11</td><td>12</td></tr> <tr><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td><td>17</td><td>18</td><td>19</td></tr> <tr><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td><td>24</td><td>25</td><td>26</td></tr> <tr><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td><td colspan="3">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e66808'></a>

«Crise ivoirienne. Ma part de vérité»: le livre du leader des jeunes patriotes est paru

Par Delugio :: mardi 08 août 2006 à 10:54 :: Livres




 

blé Goudé

Le livre de Blé Goudé, leader des jeunes patriotes ivoiriens dénigré par le gotha françafricain, paraît enfin : Charles Blé Goudé, Crise ivoirienne. Ma part de vérité, Frat-mat éditions.

On sait qui est Charles Blé Goudé, président du Cojep (Congrès panafricain des jeunes patriotes), à la tête de la défense des institutions ivoiriennes.

Son livre est préfacé par Aminata Traoré, écrivaine, ex-ministre de la culture du Mali, et par Mamadou Koulibaly, ex-ministre ivoirien de l’économie, président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

Les propagateurs et autres auteurs d’âneries et imbécillités diverses à l’encontre des patriotes ivoiriens vont déchanter. J’en cite un — exemplaire par sa concision, par sa façon de ramasser en quelques mots toute la malveillance étalée au fil de nos médias — citation trouvée sur son blog
«Ici Palabre», 25/01/2005. L’auteur s’autorise, pour étaler un bref tissu de stupidités haineuses (citées plus bas), de ce qu’il a rencontré Ahmadou Kourouma !

Et tout imbu de ses certitudes anti-patriotes, ramassis des plus indécents lieux communs de la propagande françafricaine, le blogueur, prenant en otage l’écrivain décédé, qui doit se retourner dans sa tombe, l’oppose par avance (ce qu’il ne pouvait pas prévoir), de façon insultante, à Aminata Traoré, l’ex-ministre de la culture malienne, qui préface le livre de Blé Goudé.

S’agissant pour le leader patriote du soutien d’Aminata Traoré, incontournable au point que même Libération a dû lui emprunter récemment un de ses textes (concernant le musée du Quai Branly), elle dont nul ne peut douter de la culture, et malienne de surcroît (censée selon la propagande de la presse française, être victime de la «xénophobie» de Blé Goudé !), nos incultes divulgateurs de bourdes par lesquelles ils présentent les patriotes comme étant eux, incultes, ont de quoi pâlir !

Ainsi, quand notre blogueur, bien imbibé de propagande malveillante (à l’appui de cette sempiternelle photo «xénophobe et après ?» dont il n’a pas compris qu’il ne s'agit pas d'une revendication, mais d'une façon de lui renvoyer à sa figure à lui, lent à comprendre, ses certitudes imbéciles) ; quand notre blogueur affirme que les patriotes ne savent pas lire ! Aminata
Traoré
n’est pas d’accord avec lui !…

Il vaut la peine de citer ledit blogueur lâchant du haut des certitudes de ses poncifs en forme de vulgate françafricaine, son bref tissu de contrevérités et de stupidités :


http:// jeanmichelneher.blog.lemonde.fr/jeanmichelneher/2005/01/ahmadou_k_ne_sa.html:

« Dommage vraiment que les jeunes fascistes de Blé Goudé, petite minorité de mercenaires à la solde d'une cause pourrie et servant à merveille les intérêts du nouveau despote, ceux qui incinèrent la Côte d'Ivoire sans l'avoir tué (sic) et trahissent les rêves de prospérité de tout un peuple, ceux qui pillent, violent et font n'importe quoi pourvu que çà (re-sic) rapporte, ... dommage vraiment que ces gens-là ne sachent pas lire ! »

Sans commentaire !



Le Matin d'Abidjan
présente le livre de Blé Goudé :

«Regard sur la crise ivoirienne - Le livre-vérités de Blé Goudé est là !»

Par Yves De Sery, 08.08.2006 — http://news.abidjan.net/article/?n=205838 (extraits) :


«Le Président de l'Alliance inaugure une nouvelle phase de son combat avec la publication d'un livre sur la crise politico-militaire que vit la Côte d'Ivoire depuis quatre ans. En exclusivité, " Le Matin d'Abidjan " vous présente brièvement la production du leader de la galaxie patriotique.

Annoncé depuis quelques semaines, le livre écrit par Charles Blé Goudé sur la crise ivoirienne, sorti chez " Frat-mat éditions ", est disponible depuis hier. Préfacé doublement par Mme Aminata Traoré, essayiste malienne et le Pr. Mamadou Koulibaly, l'œuvre, d'un volume de 194 pages, se veut le regard du président de l'Alliance sur la crise que vit la Côte d'Ivoire depuis le 19 septembre 2002. Elle est, selon les mots du président du Parlement ivoirien, "une réponse à un ensemble de questions : Pourquoi les militants de la Fesci ont-ils eu des destins si contrastés ? Qu'est ce qui explique que lui, Blé Goudé soit devenu un défenseur de la République et de ses institutions, alors que Soro Guillaume n'est rien d'autre qu'une marionnette aux mains de Dominique De Villepin et de la Françafrique ? Comment expliquer que Blé Goudé soit devenu un combattant aux mains nues alors que Soro Guillaume n'est rien d'autre que le tueur en chef des bandes de rebelles ivoiriens ? Comment expliquer que Soro Guillaume ait si bonne presse en France alors que Blé Goudé est présenté comme un dangereux individu anti-européen ? Mais bien plus, "Ma part de vérité" retrace tout le combat politique de celui que ses camarades des "parlements" et "agoras" nomment fièrement le "ministre de la rue". Le tout illustré par des photos inédites pour la plupart. De la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) à l'Alliance de la jeunesse pour le sursaut national, en passant par le Cojep, Charles Blé Goudé explique sa quête permanente de la Liberté et de la Démocratie. Il promène le lecteur, dans un style simple et captivant, des places poussiéreuses de Niagbragahio (Guibéroua, centre ouest de la Côte d'Ivoire), aux salons douillets des personnalités politiques ivoiriennes avec lesquelles il échange très souvent sur "l'avenir du pays" en passant bien entendu par la rue, ce lieu d’expression de la démocratie, où il se sent le mieux. Les séjours multiples en prison de l'homme sous le régime Bédié achèvent de montrer sa dimension de combattant aguerri aux souffrances et aux privations, qui forgent toujours les grands leaders. D'ailleurs, la photo qui illustre le livre est celle où il est enchaîné sur un lit d'hôpital. Tout un programme !

{…} "Nous n'avons pas l'intention de nous laisser faire. Cette guerre peut durer 6,8,10, ans, nous tiendrons bon. Nous n'avons pas le choix car il s'agit de notre souveraineté, de notre dignité, de notre survie. Nos ennemis veulent se mêler de tout, choisir à notre place ceux qui doivent diriger le pays. Quand, dans un combat, on arrive à ce stade, on n'a plus le choix. On peut se reposer un ou deux mois parce qu'on est essoufflé, mais on trouve toujours la force de reprendre le combat. Lorsque la France voit des jeunes gens couper des barbelés avec leurs dents, creuser dans le mur avec leurs mains, elle doit revoir sa position" (P158). Puis Charles de résumer son engagement contre le pouvoir français en ces termes : "Une bonne partie de l'opinion (l'opinion française en particulier et européenne en général) pense que je suis anti-français (…) mais je suis au regret de leur dire que je ne suis ni anti-français, ni anti-américain, ni anti-sénégalais, ni anti-gabonais (…) Je m'insurge en réalité contre tout pays qui pense pouvoir disposer d'un autre. J'estime en effet, tout simplement, une telle volonté de domination, inadmissible. Je trouve par conséquent inadmissible qu'à l'Onu, la France puisse avoir l'initiative exclusive des résolutions au sujet de la Côte d'Ivoire" (PP 141-142).

{…} "Ma part de vérité" se veut également une foi en l'avenir de l'Afrique : "Il est temps que ce continent vaste et riche retrouve la place qui est la sienne dans le concert des nations. Certains de nos dirigeants s'y attèlent déjà" (PP 153-154). Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec cette œuvre, Blé Goudé prend à contre-pied ceux qui ont toujours douté de ses capacités intellectuelles, le réduisant à un "désœuvré belliqueux". Aussi, il porte la lutte à une autre dimension en se donnant la possibilité d'atteindre un public plus large, dans le monde entier et surtout en France où l'opinion ne sait pas toujours ce que fait son armée en Côte d'Ivoire. {…}»

L’article de Y. De Séry en entier dans Le Matin d'Abidjan : http://news.abidjan.net/article/?n=205838.




<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=66808</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='66808'> <input type='hidden' name='titre' value='«Crise ivoirienne. Ma part de vérité»: le livre du leader des jeunes patriotes est paru'> <input type='hidden' name='IP' value='54.225.36.143'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D/(:(.>,K' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog