<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/6">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/7">Juillet&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="5">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td></tr> <tr><td>3</td><td>4</td><td>5</td><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td></tr> <tr><td>10</td><td>11</td><td>12</td><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td></tr> <tr><td>17</td><td>18</td><td>19</td><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td></tr> <tr><td>24</td><td>25</td><td>26</td><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td></tr> <tr><td>31</td><td colspan="6">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e73383'></a>

Quand Le Courrier International tente d’endiguer le soutien de l’opinion africaine à Gbagbo

Par Delugio :: lundi 28 août 2006 à 9:59 :: Analyses & commentaires




Dernière tentative dans le cadre du révisionnisme évolutif face la débâcle françafricaine en Côte d’Ivoire, la dernière mouture du Courrier International,

— dit son désespoir de ce que le refus rebelle de désarmer (refus que Le Courrier International ne mentionne même pas ! ou incidemment à titre d'effet accessoire...) débouche finalement — via l’impossibilité d’organiser les élections dont ce refus est la cause — non pas (comme espéré par la nébuleuse franco-rebelle) sur l’éviction de Gbagbo mais, conformément à la constitution, à la reconduction de son mandat jusqu’à l’organisation des élections.

— À l’appui de son agacement Le Courrier International cite — outre un article de
l’hebdomadaire burkinabè L’observateur Paalga (article qui ne va évidemment pas dans le sens de l’opposition burkinabè à la Françafrique - quand le même hebdomadaire que cite une seconde fois Le Courrier International en appelle à des sanctions - oui mais lesquelles ?) Le Courrier International cite aussi deux journaux ivoiriens, et pas n’importe lesquels. Les journaux proches de la résistance à la Françafrique n’ont évidemment pas droit à la parole. Les deux citations, proviennent — que le lecteur se tienne bien — des deux organes de l’opposition alliée des rebelles : Le Nouveau Réveil (organe des bédiéistes) et Le Patriote (organe du RDR de Ouattara) !

— Et Le Courrier de renvoyer en outre, pour faire bonne mesure, à deux articles d’un même journal, Wal Fadjri, journal du Sénégal, pays de l'autre chef de file ouest-africain anti-Gbagbo avec le burkinabè Compaoré, à savoir Wade. Le premier article cité par Christian Tientcheu, l'auteur de ladite «revue de presse» du Courrier International, est un condensé d’amertume françafricaine, article dont la dernière phrase consiste à déplorer «l’effet effroyable des déclarations de Gbagbo» ! (sic !) Voilà la «revue de presse» et les «preuves» du Courrier International. Ce à quoi s’ajoute un deuxième article de Wal Fadjri

Ce deuxième article est reproduit in extenso par Le Courrier International sous le titre
“Gbagbo n’est plus crédible”, avec en en-tête le bref résumé suivant : «Les intellectuels africains ont longtemps été séduits par la rhétorique anticoloniale du président ivoirien. Ils finissent aujourd’hui par se lasser de son populisme.» (sic) CQFD.

L’article est une prise à partie par le journaliste sénégalais
Barka Ba de son compatriote
l’écrivain Boris Diop, qui comme nombre d’intellectuels africains a compris toute la portée, et défend la signification pour l’indépendance économique de toute l’Afrique du combat panafricain des patriotes ivoiriens et de Laurent Gbagbo.

Sachant cela, la stratégie du
Courrier International devient limpide : isoler un de ces intellectuels, en l’occurrence Boris Diop, attaqué par un des ses compatriotes, dans le pays du chef de service de Paris pour la légitimation des rebelles ivoiriens (Wade, qui en même temps fait la guerre aux siens en Casamance) pour donner l’impression qu’il s’agit d’un cas à part. Et puisqu’il s’agit d’un article repris — se dédouaner d’avance des contrevérités d’un article faisant montre des louanges les plus dithyrambiques pour la presse française, au prix d’informations tronquées et de contre-vérités. Un tissu qu’il est un peu fastidieux de démêler :

Ainsi selon l’article, «le charnier de Bouaké et les règlements de comptes entre les partisans de Guillaume Soro et ceux d’Ibrahima Coulibaly {chefs rebelles} ou la gangstérisation progressive des petits seigneurs de la guerre du Nord ont été largement relayés par ces mêmes médias {français}». Ah bon ? Ça a dû m’échapper, ou le "relai" a été bien discret ! Combien ont entendu parler en France d’un charnier de Bouaké ? On y connaît mieux celui de Yopougon, que Barka Ba ne manque pas de mentionner (à l’heure où se dévoile qu’il était un montage) ainsi que les fameux «escadrons de la mort» — où
Le Courrier International fait preuve de la mauvaise foi qui ne se mouille pas : en reproduisant un article d’un autre journal, on est à l’abri, et pas même une note pour signaler que Le Monde a été condamné à ce sujet par la justice française pour information calomnieuse. Apparemment la nouvelle n’a pas été transmise jusqu’au Sénégal ! Et que j’en rajoute sur l’ «ivoirité» et le parallèle rwandais que plus personne de sérieux n’ose évoquer !

Comble de... l'humour (?), cette déclamation en guise de preuve de la bienveillance de la France officielle : «Mieux, pour avoir couvert le meurtre de Firmin Mahé, “coupeur de route” de petite envergure, l’ancien patron de la force Licorne, le général Poncet – fait rarissime dans les annales de l’armée – a été sanctionné ainsi que tous les militaires ayant participé à cette exécution.» Le journaliste ne soupçonne-t-il pas un instant que derrière l’affaire Mahé, se profile peut-être autre chose — genre fusible de l’affaire «hôtel Ivoire» par exemple — ? Les militaires français, eux, semblent, si l’on en croit un numéro du Point de l’époque, s’être posé d’autres questions concernant leur autorité de tutelle…


Dans cette louange des médias français (et en passant, des autorités du ministère de la Défense), seule information à demi avérée : c’est un média français, Canal+, «qui a montré les militaires français en train de tirer sur les manifestants». Exact, c’est par Canal+ que les Français ont enfin su ce que le reste du monde savait depuis trois semaines et que notre pouvoir s'évertuait à nier. J’avais moi-même vu sur Internet le film amateur repris par Canal+ et connu auparavant en France au moins de TF1 qui en avait montré un extrait non-significatif — évitant soigneusement ce que le film montrait de grave, et que l’on a su, en France, trois semaines après (par Canal+ effectivement).

Le Courrier International nous renverra bien à un autre article, béninois, mais toujours dans le même sens. Aucune allusion — ne parlons même pas de citation — aux prises de position de plus en plus nombreuses des journaux et des intellectuels en faveur de la résistance des patriotes ! Telle est la preuve que nous sert Le Courrier International à l’appui de ce qu’il espère voir enrayer ce fait à présent inéluctable : le mouvement de résistance panafricaine des patriotes ivoiriens a désormais emporté l’adhésion des intellectuels et de l’opinion d’Afrique, et plus seulement de Côte d’Ivoire.





<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=73383</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='73383'> <input type='hidden' name='titre' value='Quand Le Courrier International tente d’endiguer le soutien de l’opinion africaine à Gbagbo'> <input type='hidden' name='IP' value='54.162.138.175'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D.'?$,@,J' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog