<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/8">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/9">Septembre&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="4">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td><td>3</td></tr> <tr><td>4</td><td>5</td><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td><td>10</td></tr> <tr><td>11</td><td>12</td><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td><td>17</td></tr> <tr><td>18</td><td>19</td><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td><td>24</td></tr> <tr><td>25</td><td>26</td><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td><td colspan="1">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e74828'></a>

«Bongo, porte-parole de Chirac… et d’ADO !»

Par Delugio :: jeudi 31 août 2006 à 18:08 :: Articles de presse




Le Courrier d’Abidjan
Parution N° 803 du Jeudi 31 Aout 2006http://news.abidjan.net/presse/courrierabidjan.htm :

 

«Laser : Bongo, porte-parole de Chirac… et d’ADO !»

par Théophile Kouamouo :


«
Analyse – La dernière sortie d’Omar Bongo, au sortir de l’Elysée, répond à la fois au désir du président français pressé de «régler le cas» de son homologue ivoirien à la fin de son mandat, et aux fantasmes d’Alassane Ouattara, qui veut prendre directement le contrôle d’un édifice transitoire… après les «déceptions» Guéi, Diarra et Banny.

Il est la grande gueule de la Françafrique, le franc-tireur de la Chiraquie, et entend bien le demeurer. Quand les autres animateurs de la nébuleuse internationale qui soutient à bout de bras la rébellion ivoirienne se sentent affaiblis et ont quelques scrupules à sortir de l’ombre pour donner des coups au président Laurent Gbagbo, Omar Bongo estime qu’il est de son devoir de monter en première ligne.
Les exemples ne manquent pas. Après Linas-Marcoussis et Kléber, quand la France faisait face à la fronde de la rue ivoirienne et à la gêne d’un certain nombre de diplomaties, le numéro un gabonais donnait des inélégantes leçons de morale au président Gbagbo sur RFI. Au début de la médiation Mbeki, alors que le référendum apparaissait comme la manière indiquée pour régler le cas Ouattara, Bongo avait violemment remis en cause ce mode de révision de la Constitution… au sortir du bureau de Jacques Chirac !
Bis repetita ! La «nébuleuse» est en transe dans la perspective de l’après-octobre, et examine tous les scénarios possibles pour «reine-d’angleterriser» ou chasser Gbagbo, mais que la configuration de la situation politique la met mal à l’aise. Le tandem Gbagbo-Banny va plutôt bien (malgré les arrière-pensées) tandis que les rebelles ont bloqué le dialogue militaire et que le RHDP est en guerre ouverte contre le missionnaire de la communauté internationale. Des poids lourds de la diplomatie tels que Thabo Mbeki et Alpha Oumar Konaré militent pour le soutien au tandem. Mais ce n’est pas ça qui impressionnerait le père Bongo.
Qu’il vente ou qu’il neige, il rue dans les brancards. Pour le compte de son complice Jacques Chirac (ils étaient arrivés à la conférence de Kléber dans la même voiture), il s’en va-t-en-guerre. Depuis quasiment un an, l’Elysée avait marqué son soutien à une mise à l’écart du président Gbagbo. Mais comment s’y prendre quand on a contre soi la vigilance des patriotes ivoiriens, la méfiance de l’Afrique du Sud et d’une bonne partie des dirigeants et des peuples africains, ainsi que la perplexité grandissante de quelques membres permanents du Conseil de sécurité ? Il faut parler à travers des «masques africains». Ces derniers peuvent aller plus loin dans l’expression des espoirs et des projections de la France officielle.
Le plan de Bongo satisferait bien Jacques Chirac. La satanée Constitution qui empêche la marginalisation de «l’ennemi» Gbagbo disparaîtrait. Sa position à la présidence de la République deviendrait «indolore». Le «coup d’Etat constitutionnel au long cours» serait parfait.
Mais, à y voir de près, Bongo est en service commandé pour la France, mais pas pour elle seule. Il roule de manière quasi-ouverte pour Alassane Dramane Ouattara. Qui est, dans son schéma, destiné à devenir le nouvel homme fort de la Côte d’Ivoire. En effet, Bongo préconise que Gbagbo reste un président sans pouvoirs constitutionnels. Il met Bédié au garage – son rôle serait de superviser la rédaction d’une nouvelle Constitution. Soro est, dans sa configuration, Premier ministre. Mais un drôle de Premier ministre, puisque le chef de gouvernement devrait être… le vice-président Alassane Dramane Ouattara.
Faut-il comprendre que, fatigué de se reposer sur des «missionnaires» dont il espère qu’ils créent les conditions de sa prise de pouvoir sur la base d’une élection «arrangée» (il s’est appuyé, sans succès, sur Robert Guéi, Seydou Diarra et Charles Konan Banny), ADO veut désormais descendre dans la vallée pour se donner lui-même le pouvoir ? Difficile à dire, mais les relations personnelles entre le président gabonais et le président du RDR – qui a créé des entreprises et ouvert des comptes à Libreville – le laissent croire. ADO affirmait ainsi, lors d’un séjour européen il y a quelques semaines, être «prêt à travailler avec Gbagbo». Il préparait sans doute le terrain pour le plan qu’il cogère avec son ami se trouvant à la tête du Gabon.
Il reste que la dernière facétie d’Omar Bongo Odimba a dû énerver particulièrement une personne en Côte d’Ivoire : le Premier ministre Charles Konan Banny, très sensible à toutes les vibrations du petit village franco-africain. En effet, Bongo l’a carrément ignoré dans son schéma… ce qui veut dire qu’il plaide ouvertement pour son limogeage. Les «stratèges» et autres analystes de la Primature s’interrogent déjà. Si Bongo a pu dire ce qu’il a dit au sortir du bureau de Jacques Chirac, c’est que Paris inscrit sa mise à l’écart dans les champs du possible. Quant à Henri Konan Bédié, il ne doit pas être très surpris par le fait que Bongo travaille pour ADO. Ce nouveau schéma où on le place à la périphérie lui donnera-t-il de se rendre compte que de 1999 à aujourd’hui, l’alliance Bongo-Ouattara est au centre de la logique déstabilisatrice d’une Françafrique qui l’a déjà sacrifié mais flatte son orgueil.»




 

<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=74828</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='74828'> <input type='hidden' name='titre' value='«Bongo, porte-parole de Chirac… et d’ADO !»'> <input type='hidden' name='IP' value='54.162.181.75'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D.-8+0<2G' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog