<link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://delugio.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

«Une vingtaine» !

http://delugio.zeblog.com/

«Le ministère français de la Défense a estimé mardi 30 novembre 2004 à "une vingtaine" le nombre d’Ivoiriens tués par l’armée française»!

* * * * * * * * * * * * * * * *


Événements en Côte d'Ivoire. Essais de mise en perspective...

 DeLugio


Index



Suite...


Voir aussi :
"Une vingtaine" ! (environ)
"Une vingtaine" !... et quelques
"Une bourriche"
"Bis repetita"

Éléments d'histoire & autres considérations :
Une autre histoire...


* * * * * * * * * * * * * * * *

« Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur »


« Le mensonge se lève
très tôt mais la vérité
finit par le rattraper »


* * * * * * * * * * * * * * * *

Liens

Catégories

Blog

À consulter :

Billets

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://delugio.zeblog.com/2017/8">«</a></span>&nbsp;<a href="http://delugio.zeblog.com/2017/9">Septembre&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="4">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td><td>3</td></tr> <tr><td>4</td><td>5</td><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td><td>10</td></tr> <tr><td>11</td><td>12</td><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td><td>17</td></tr> <tr><td>18</td><td>19</td><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td><td>24</td></tr> <tr><td>25</td><td>26</td><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td><td colspan="1">&nbsp;</td></tr> </table>

Rechercher

Rechercher dans tout 'Une vingtaine'

Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
«Une vingtaine» !

Page précédente / Page suivante

<a name='e92034'></a>

La ‘gaffe’ d’Affi et la ruse de la Raison

Par Delugio :: samedi 14 octobre 2006 à 4:46 :: Analyses & commentaires




Les immigrés peuvent insister tant qu’ils voudront, comme
Dominique Gnissi (président de la jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire) affirmant, tandis qu’il était présent au meeting où s’est exprimé le président du FPI : «Nous ne nous sentons pas concernés par une quelconque menace»…

Toutes ces déclarations seront vaines. Affi N’Guessan a dit :
«La Cédéao ne doit pas oublier qu'elle a des millions de ressortissants en Côte-d'Ivoire. Chacun de ces pays doit penser à ceux-ci».

Qu’importe si les immigrés n’étaient pas visés, la presse françafricaine unanime a fait immédiatement ses choux gras de cette déclaration. Les chefs de la Cédéao interpellés par Affi n’ont donc pas manqué, ainsi que la «communauté internationale», de saisir au bond la perche ainsi tendue — cf. http://www.rezoivoire.net/news/read.php?newsid=1250.

Qu’importe si le propos n’a aucune raison d’être interprété comme une menace, qu’importe s’il n’y aucune raison pour Affi d’avoir voulu dire autre chose qu’une évidence, en substance : «si vous, de la Cédéao, créez les conditions du chaos, tous les habitants de Côte d’Ivoire, y compris vos ressortissants, en souffriront». Qu’importe même si Affi a précisé qu’il n’a rien voulu dire d’autre ! Qu’importe, le pétard a été lancé !

Et le pétard a été lancé, comme par hasard, en premier lieu par Libération, qui a, comme par hasard, un contentieux tout frais à régler avec Gbagbo (la justice française vient juste de condamner le journal pour diffamation à son encontre).

Libération du 6 octobre ne rate pas la superbe occasion, titrant l’article de Hoffnung — puisque c’est lui — : «Côte-d'Ivoire : haro sur les immigrés» — sous-titre : «Gbagbo fait pression sur ses voisins en menaçant leurs ressortissants» !

Libération se tait pourtant depuis belle lurette sur la Côte d’Ivoire : que dire ? — il n’y aurait que des succès diplomatiques à en rapporter ! Ici l’occasion est trop belle de reprendre de la voix, relayé — la sempiternelle histoire françafricaine et médiatique de serpent qui se mord la queue — par la presse de l’opposition françafricaine en Côte d’Ivoire.

Du coup la sortie de Affi étonne, évidemment. Il y avait en effet fort à gager que c’était le résultat médiatique qu’elle produirait, immanquablement. Affi est-il naïf ? S’est-il comporté au minimum en «irresponsable» comme le soutien Jean Kaffian dans rezo-ivoire.net (http://www.rezoivoire.net/echo/Read.php?newsid=143) ? S’est-il donc laissé emporter, ou, comme l’envisage un article qui ne laisse d’être surpris par ce qui lui paraît être une dérive extrémiste d’Affi (article repris triomphalement par le journal d’opposition bédiéiste Le Réveil !), est-il victime du «syndrome Doué» — il serait en train d’être récupéré par Paris (http://saoti.over-blog.com/article-4135798.html)  ? — à qui il donnerait par cette «extrémisme» une raison d’intervenir militairement.

*

Au XIXe siècle, G.W.F. Hegel soutenait que le processus de la Raison dans l’Histoire, dont le débouché est l’obtention par les peuples de leur liberté, ne laisse pas de surprendre par les chemins qu’il emprunte (éventuellement contre Hegel...).

Hegel appelle cela la ruse de la Raison. Une ruse indispensable, en quelque sorte, pour que la liberté des peuples advienne. Car les ennemis de la Raison et de la liberté veillent, usant même parfois, pour empêcher ce débouché, de bienveillance !

Ils savent, en effet, pensent-ils, ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, ils savent ce qu’est le bonheur des peuples dont ils veulent régenter l’histoire.

Et se posent donc, parfois sans le savoir, comme des tuteurs, qui du coup, et sans doute malgré eux, étouffent la liberté naissante. (Le parallèle togolais montre à quel point cette façon de prétendre chaperonner avec bienveillance, ici une opposition héroïque, ne mange pas de pain ; quand cela ne s’assimile pas à border un mourant pour sa sépulture en versant des larmes de crocodile.)

Alors la Raison doit ruser, en quelque sorte, emprunter des chemins qui leur échappent, chemins inattendus sans lesquels la liberté n’adviendrait pas. La Raison impose des obstacles à leur bienveillance affichée.

Il est possible que les historiens futurs soient à même de discerner que la figure d’obstacle que la Raison a imposé à ses ennemis bienveillants, concernant la Côte d’Ivoire, aura été le concept d’ «ivoirité», en horreur à tous les chaperonneurs potentiels de la révolution ivoirienne.

Et c’est ainsi qu’aucun des parangons de la bien-pensance parisienne et de sa «communauté internationale» n’a perçu la portée de ce qui se passait en Côte d’Ivoire. Aucun n’a donc pu en chaperonner, c’est à dire en étouffer, le mouvement.

Et au moment où s’amorce un renversement médiatique, ou à tout le moins dès à présent un renversement de la «communauté internationale», c’est peut-être cela qu’a pressenti confusément Affi N’Guessan : ce n’est pas le moment, alors que la liberté s’annonce, de la voir être chaperonnée, et donc étouffée, par quelque opportuniste qui voulait il y a encore quelques mois excommunier Gbagbo pour cause d’ «ivoirité».

Le chemin de la liberté — ruse de la Raison — devait passer par ce genre d’excommunications ! Et ce chemin n’est pas encore à son terme.




<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://delugio.zeblog.com/trackback.php?e_id=92034</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://delugio.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='delugio'> <input type='hidden' name='e_id' value='92034'> <input type='hidden' name='titre' value='La ‘gaffe’ d’Affi et la ruse de la Raison'> <input type='hidden' name='IP' value='54.162.181.75'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D.-8+090D' /> </form> </div>
Copyright © «Une vingtaine» ! - Blog créé avec ZeBlog